En ayant vécu près de dix ans à l'étranger, j'ai eu la chance de vivre des moments vraiment insolites. Aujourd'hui, j'aime mon confort, j'aime me balader en ville mais surtout j'aime les belles choses. J'aime profiter. Pourtant, aujourd'hui, il y a toujours une part de moi qui aime vadrouiller. 

Quand je vivais en Afrique, je passais mon temps à bivouaquer. Cette fois-ci, c'est en pleins hiver, au milieu du Sahara que je vous emmène. Pas de restaurant à conseiller, pas de bonnes adresses. Non, juste l'étendue du désert sans fin et pourtant si différent. 

Des dunes, des épineux, des chameaux, des dattes, des oasis, des dromadaires, des tentes, et autres merveilles que le Sahara nous laisse entrevoir. Je vous laisse donc avec quelques photos de cette aperçu, pour vous retrouver ensuite, ici, dans le portfolio, pour encore plus de photos ! 

Je vous retrouve alors très vite pour découvrir d'autres coins méconnus du grand public mais là où j'ai adoré poser le pied. Un coin d'Afrique que les touristes aperçoivent doucement mais sans y rentrer. Mon désert à moi, c'est aussi le froid glacial de la nuit, le sable brulant sous les pieds, la luge sur les dunes de sable, les dattes en hautes cocotiers, les tentes entre deux dunes, les tempêtes de sables et autres merveilles que le monde nous laisse voir. C'est aussi ces nombreux sapins de noël bien différents : tantôt un baobab, tant un épineux, tantôt un palmier. 
Ces souvenirs c'est aussi poser son pied nu dans le sable extrêmement doux, craquement et frais du matin. Un sable qui n'a probablement jamais touché un homme. Un sable qui nous en fait voir de toutes les couleurs.